La Loire

 

Population : truite fario, ombre commun, vairon, goujon, barbeau, chevesne spirlin, écrevisse signal.
Dans cette partie de ce cours, le fleuve s’enfonce dans les gorges sauvages offrant un paysage grandiose. Le silence y règne en maître seulement troublé par le murmure de l’eau, là où le fleuve s’accélère, ou par le cri d’un circaète spiralant dans le ciel. L’alternance de radiers et de calmes plus profonds permet l’exercice de tout mode de pêche. La population de truite fario est bien représentée avec quelques jolis spécimens. La population d’ombres communs, très affaiblie par la crue dévastatrice de l’année 2008 mais renforcée par un réalvinage en 2010, semble se reconstituer de façon satisfaisante.La pêche au toc aux appâts naturels (vers, vers d’eau, larves) très prisée par les pêcheurs locaux y donne de bons résultats dès que l’eau se réchauffe un peu, après l’ouverture et jusqu’à mi-juillet.
L’été, la pêche y devient plus capricieuse et sourit plus facilement aux lève tôt. La pêche à la cuiller offre de bonnes opportunités aux plus matinaux. A l’aube, après une nuit de chasse, les beaux poissons sont encore dehors. En outre, si votre approche est très discrète, vous aurez peut être la chance de profiter du spectacle d’un couple de loutres en maraude. La pêche à la bulle d’eau et au train de mouches, également prisée des pêcheurs du « cru », est pratiquée avec un certain succès sur les truites, ombres.Les pêcheurs à la mouche fouettée trouvent ici un cadre idéal pour exprimer leur talent face à des poissons farouches, (attention à l’approche et à la présentation) pas toujours actifs en surface mais toutefois mordeurs. Les techniques de pêche en nymphes s’y avèrent également efficaces. Enfin pour les anciens, les plus jeunes et les vacanciers, la pêche de l’écrevisse signal en famille peut s’avérer très amusante et fructueuse. Il est rappelé ici que cette technique s’effectue exclusivement aux balances et nécessite bien sûr la possession de la carte de pêche.

L'UNION HALIEUTIQUE DE LA LOIRE AMONT  (U.H.L.A)

L' AAPPMA de Goudet-Arlempdes est à l"origine de la réalisation de cette union halieutique regroupant actuellement les AAPPMA de Goudet, du Pont de Chadron et du Puy en Velay.

Nous sommes partis du constat suivant:

-Les AAPPMA sont trop petites pour être entendues dans leurs revendications, notamment en ce qui concerne  la lutte pour la préservation  des milieux aquatiques, pour le maintien des débits d'eau dans la Loire (Le complexe hydroélectrique de Lapalisse / Montpezat détourne une grande partie de l"eau du bassin de la Loire vers le bassin de l'Ardèche et par suite du Rhône), ainsi que la lutte contre les pollutions diverses.

- Leurs moyens humains et financiers sont insuffisants pour mener à bien de nombreux projets. Il convenait donc de s'unir pour la mise en commun de ces moyens, pour une gestion cohérente, coordonnée et concertée entre ces trois AAPPMA.

- Ceci s'est traduit, par exemple, par l'habilitation de tous nos gardes particuliers à opérer sur le linéaire des AAPPMA adhérentes; par la réalisation d'un Parcours Passion à règlementation spécifique pour la protection des salmonidés (Truites et Ombres communs) et par la réalisation prochaine d'un "Parcours Trophée" en 2ème catégorie, empoissonné en truites Arc-en Ciel de belle taille (et dont la remise à l"eau sera obligatoire).

UHLA est dotée d'un statut déposé, d'un Conseil d'Administration où siègent entre autres, les présidents des AAPPMA adhérentes. Il s'agit d'un véritable organe de pilotage et ses décisions sont exécutoires par les associations adhérentes.

- L'objectif, à terme, est d'obtenir une gestion unique sur le bassin versant de la LOIRE.

Le parcours No-Kill (Sans tuer)  sur la Loire, entre Goudet et Arlempdes :

L'AAPPMA de Goudet et Arlempdes, soucieuse de préserver la population de salmonidés existant sur les lots dont elle assure la gestion, a décidé en 2012 la création de ce parcours.

Long d'environ 1,8 Km, il abrite une bonne population de truite Fario ainsi que des ombres communs en densité moindre cependant que les truites.

Toutes les techniques de pêche y sont autorisées depuis cette année; cependant les lignes ne devront comporter q'un seul hameçon simple sans ardillon ou avec l'ardillon écrasé, afin de pouvoir remettre à l'eau les poissons dans les meilleures conditions de survie.

Dans un cadre préservé, et absolument sauvage, d'aval vers l'amont, le parcours est constitué d'une succession de grandes fosses puis de courants rapides entre les rochers. En tête de ces courants, vous arrivez sur un grand "plat" ou "lisse", animé par un courant lent. Enfin, proches de la limite amont, vous rencontrerez une nouvelle succession de fosses, séparées par de petits courants rapides.

Les mouches à utiliser :

Pour la truite, les imitations classiques, de taille moyenne, dans les teintes gris ou roux sont généralement efficaces (Araignées, cul de canard, chevreuil, ...). Il ne faut surtout pas hésiter à "pêcher l'eau", car les poissons sont souvent mordeurs bien qu'aucune éclosion ne se soit produite. 

Pour les ombres, c'est une autre histoire. Les ombres de la Loire sont réputés pour être peu enclins à gober et sont donc difficiles à prendre en sèche. Une exception: la dernière semaine de l'ouverture vous offrira une meilleure opportunité pour cette technique.

La pêche en mouche sèche, assez aléatoire en début de saison, devient intéressante à partir de mi-Avril, avec un petit creux en Août (sauf pour le coup du soir). La pêche en nymphe, quant à elle, peut se pratiquer toute la saison.

Les accès au parcours :

Pour accéder à ce parcours, 2 possibilités existent:

  • A partir du village de Goudet, remonter la Loire par la rive droite sur environ 300mètres.
  • A partir du village d'Arlempdes, passer à pied derrière le château. Traverser la Loire à gué, puis descendre par la rive droite sur environ 500 mètres (chemin). Vous arrivez ainsi à la limite amont du parcours, signalée par un grand panneau.

Le parcours no-kill de Vallet (commune de Lafarre)

Peut être pêché avec toutes techniques de pêche, danS les mêmes conditions que le parcours entre Goudet et Arlempdes (1 seul hameçon simple sans ardillon ou avec ardillon écrasé par ligne).

Le Parcours Passion:

 Ce parcours d'une douzaine de kilomètres, à cheval sur les AAPPMA du Pont de Chadron et de Goudet-Arlempdes, a été créé en 2017 dans le cadre de UHLA, et en coopération avec la Fédération Départemetale des  Pêcheurs de Haute-Loire.

Il est destiné à la pratique d'une pêche de qualité et doté d'une règlementation spécifique. Situé dans les gorges de la Loire, entre Pont de Chadron et Goudet, les points d'accès et les chemins y sont balisés.

Les prises y sont limitées à 4 truites d'une taille comprise entre 25 et 35 centimètres, afin de protéger les plus gros géniteurs. Tous les ombres communs pris doivent être relâchés avec précaution (protection totale de cette espèce actuellement en danger).

Ce parcours, le plus long de France , est labellisé par la Fédération Nationale de pêche.

               Vous pourrez avoir une idée sur ce parcours en visionnant une vidéo réalisée par Pierre MONATTE ( membre du bureau de l'AAPPMA deGoudet-Arlempdes) accessible avec le lien suivant:

https://vimeo.com/191382191

 

Imprimer